Industrie, production, consommation

Etat des lieux

L’industrie : 50% des consommations d’énergie et 17% des émissions de gaz à effet de serre.
Le secteur industriel contribue à près de 6 000 emplois en 2010 en Pays d’Arles (12,5% des emplois du territoire).

Les activités industrielles sont diversifiées. La filière de l’industrie agroalimentaire est particulièrement présente en lien avec la production agricole du territoire.

Nombre d'emplois par branche industrielle en 2010

 

Le secteur industriel est le plus consommateur d’énergie en Pays d’Arles avec 50% des consommations totales en 2010 (soit 2 900 Gwh/an). L’importance de ce secteur dans les consommations d’énergie est largement lié à l’usine Fibre Excellence qui consomme environ 2200 Gwh/an. Cette papeterie utilise comme source d’énergie les liqueurs noires issues de son process. Ces liqueurs noires sont une énergie renouvelable issue de la biomasse (bois consommé pour la pâte à papier) et qui n’émet donc pas de gaz à effet de serre. C’est la raison pour laquelle, la part de l’industrie dans les émissions de gaz à effet de serre n’est que de 17%.

Vue aérienne de l'usine Fibre Excellence

Vue aérienne de l’usine Fibre Excellence (source : http://www.fibre-excellence.fr)

 

La production de biens manufacturés génère plus ou moins d’émissions de gaz à effet de serre selon les modes de production et les pays qui accueillent cette production (différence de normes, de sources d’énergie pour produire l’électricité…). Aussi, si on comptabilisait les émissions de gaz à effet de serre liées à la fabrication des produits que nous consommons, notre bilan serait beaucoup plus lourd. Le réchauffement climatique du aux émissions de gaz à effet de serre étant un phénomène mondial, nous avons tout intérêt à utiliser les leviers dont nous disposons pour économiser le CO2, même si ce n’est pas directement sur notre territoire.. Le consommateur a un grand rôle à jouer pour inciter les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Emissions indirectes par poste des habitants du Pays d'Arles

 

Objectifs

La maîtrise des consommations d’énergie est une source de compétitivité pour les entreprises industrielles, particulièrement pour les plus grosses consommatrices. Bien que cela soit dans l’intérêt de l’entreprise, il est parfois difficile pour elles d’agir. En effet, la taille moyenne des entreprises industrielles en Pays d’Arles est de 7 salariés seulement. Un certain nombre de ces entreprises n’ont donc pas les moyens de recruter des techniciens spécialisés dans la maîtrise des dépenses d’énergie. La mutualisation de ces compétences est une piste d’action.

Un autre enjeu majeur pour le secteur est la coopération inter-entreprises afin de développer une logique d’économie circulaire. Il s’agit par exemple de favoriser l’utilisation des déchets de certaines entreprises comme matières premières pour les autres. Il peut également s’agir de mutualiser des investissement pour la gestion des déchets, de l’énergie ou le déplacement des salariés à l’échelle d’une zone d’activité ou plus largement. Cette coopération peut être étendue à d’autres acteurs de l’économie comme les collectivités, les associations, les entreprises d’insertion etc…

Le troisième enjeu est l’attractivité du territoire vis à vis des entreprises de l’économie verte . Le Pays d’Arles dispose pour cela d’atouts importants, notamment ses paysages, ces espaces naturels et sa qualité de vie.

Enfin, comme on l’a vu, l’évolution de nos modes de consommation est également un levier pour éviter les émissions de gaz à effet de serre engendrées ailleurs.