Forêt

Etat des lieux

Van Gogh, Les Alpilles

Van Gogh, Les Alpilles

Biodiversité, paysages, loisirs, tourisme, participation à la lutte contre les inondations, matière première pour la papeterie, les forêts ont de nombreuses fonctions en Pays d’Arles. En développant les filières et une gestion adéquates, elles pourraient aussi fournir du bois d’œuvre et de l’énergie.

Néanmoins, à l’heure actuelle, la ressource en bois est assez peu exploitée aujourd’hui et les interventions en forêt visent surtout à gérer le risque incendie.

 

 

 

Incendie de forêt

Incendie de forêt (source : www.defense.gouv.fr)

Le changement climatique, en favorisant l’allongement de la période, la fréquence et l’intensité des sécheresses, va accroître l’augmentation des risques de feux de forêt sur les massifs et leur gravité. 300 hectares de forêt des Alpilles-Montagnette partent déjà en fumée en moyenne chaque année.

 

 

 

 

Peuplement dépérissant de pin d'Alep

Peuplement dépérissant de pin d’Alep. © M.Vennetier/irstea

Les canicules et sécheresses peuvent aussi impacter la croissance et l’état de santé des conifères !
Lors de la canicule de 2003, les conifères ont perdu une forte proportion de leurs aiguilles (30-60%), et les feuillus ont perdu leurs feuilles avec 2 à 3 mois d’avance.

Les sécheresses à répétition de 2004 à 2007 ont entraîné une dégradation générale de l’état sanitaire de la forêt, et des mortalités massives du pin sylvestre dans certaines régions.

 

 

 

 

Les défis à relever : la gestion forestière face à la nouvelle donne climatique

Il est nécessaire de mener une réflexion sur les stratégies de gestion forestière, en lien avec les choix économiques autour de la forêt (pastoralisme, tourisme, papeterie, bois énergie), afin de maîtriser l’augmentation du risque incendie.

La gestion forestière doit aussi avoir comme objectif de protéger la biodiversité et les services rendus par la forêt en terme de protection contre les risques naturels.