Energies renouvelables

Etat des lieux

Le Pays d’Arles dépense 340 millions d’euros pour acheter de l’énergie fossile permettant de répondre aux besoins énergétiques en 2010. En revanche la production locale d’électricité vendue sur le réseau ne génère que 3 Millions d’euros de revenus. La production étant souvent assurée par des grandes entreprises privées, les retombées économiques sur le territoire et pour les collectivités locales sont finalement assez faibles.

Balance énergétique et commerciale du SCoT du Pays d'Arles

Répartition des consommations d’énergie par secteur (hors papèterie) (Source : Pays d’Arles d’après « État des lieux énergétique et des émissions de gaz à effet de serre du Pays d’Arles , Énergies Demain, 2014 »)

 

Les prix de l’énergie augmentent de 6% par an en moyenne.
En 2020, au rythme actuel, la facture du territoire sera de 500 millions d’euros.

Evolutions des prix de l'énergie et projections à 2020

Production d'energie renouvelable par filière (hors papèterie)

 

La production est de 240 GWh en 2010, soit 7% de la consommation d’énergie du territoire. Le développement de la production d’électricité solaire a permis d’atteindre une production d’environ 310 Gwh en 2012. Le chauffage au bois, et plus récemment le solaire photovoltaïque, sont les deux sources d’énergies renouvelables principalement utilisées en Pays d’Arles.

Evolution de la production d'énergies renouvelables

Un scénario possible d’évolution de la production d’énergies renouvelables (Source : Bilan énergétique et d’émissions de gaz à effet de serre du Pays d’Arles, scénarios, Énergies Demain, 2014)

Les études techniques confirment l’existence d’un potentiel important et diversifié de développement des énergies renouvelables en Pays d’Arles. Le solaire et les résidus agricoles et agroalimentaires semblent présenter les potentiels les plus intéressants.

Objectifs et défis à relever pour développer les énergies renouvelables

La Loi Grenelle fixe un objectif de 23 % d’énergies renouvelables dans notre consommation en 2020. En tant que territoire à fort potentiel , le Pays d’Arles pourrait contribuer fortement à cet objectif. En 2050, le Pays d’Arles pourrait devenir un territoire excédentaire dans sa production énergétique et de venir ainsi « territoire à énergie positive ». Aucune énergie n’est parfaite et les énergies renouvelables ont aussi des défauts. Leur développement doit être compatible avec les enjeux de protection de l’environnement, du paysage et du cadre de vie. Il importe également de veiller à ce que la valeur ajoutée crée grâce au développement des énergies renouvelables reste sur le territoire. Cela suppose d’offrir la possibilité aux collectivités, aux citoyens et aux entreprises locales d’investir dans les projets.