Déchets

Etat des lieux

Les déchets : 3% des émissions de gaz à effet de serre.
Les habitants et visiteurs du Pays d’Arles produisent environ 126 000 tonnes de déchets ménagers par an.

Cela représente 804 kg par habitant, ce qui est très supérieur à la moyenne française (590 kg par habitant et par an).

La fréquentation touristique peut en partie expliquer cette différence significative.

Contenu d'une poubelle

 

L’enfouissement est le principal mode de traitement des déchets en Pays d’ Arles : près de 60% des déchets sont amenés en décharges.

30% des déchets produits sont valorisés ou recyclés. Le recyclage évite les consommations d’énergie dans les industries de production et dans celle de l’extraction de matière première. C’est le meilleur moyen de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées aux déchets.

L’incinération avec récupération de l’énergie a également fait son apparition récemment dans les modes de traitement utilisés pour les déchets produits en Pays d’Arles. Elle permet de récupérer l’énergie contenue dans les déchets.

12% des déchets sont compostés. Le compostage permet de minimiser les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’enfouissement direct par exemple. Pour aller plus loin, la méthanisation des déchets ménagers permet de produire du gaz renouvelable.

Répartition des tonnes de déchets produites et émissions de GES selon le mode de traitement

 

Les défis pour le secteur des déchets

Les déchets

Les déchets peuvent aussi être considérés comme une ressource pour produire de l’énergie ou des matériaux.

Par exemple, produire de l’énergie à partir des déchets biodégradables est une alternative possible en Pays d’Arles. Elle implique le développement d’unités de méthanisation.

Les déchets des agriculteurs, des collectivités, de certaines entreprises et les déchets ménagers représentent un gisement énergétique local très important en Pays d’Arles.

Unité de méthanisation de Passel Noyon

Unité de méthanisation de Passel Noyon (source : Atee Club Biogaz)

 

 

Enfin, fabriquer des matériaux pour la construction ou l’industrie à partir de déchets de chantiers ou de produits ou coproduits de l’agriculture comme la paille de riz est une autre alternative sérieuse en Pays d’Arles.

Construction d'un bâtiment recevant du public en paille de riz

Construction d’un bâtiment recevant du public en paille de riz (source PNR Camargue)